Belle-Rivière est riche en culture et patrimoines historiques.

Histoire

JPEG - 641.5 ko
Fort Tartampion

Le Marais Folle Anse, vaste réserve d’eau douce, facilita l’installation des Arawaks dès le début du premier millénaire. En 1653, un fort est implanté par les colons français arrivés sur l’île depuis 1648.

La commune a été divisée en Grand-Bourg et Petit-Bourg de 1838 à 1849. En 1838, la ville de Belle-Rivière utilisait alors le nom de Belle-Rive en l’honneur de ses rives magnifiques.

Monuments et lieux touristiques

JPEG - 736.3 ko
Plage du Bourg
  • L’église de l’Immaculée-Conception construite à partir de 1827 et inscrite aux monuments historiques4 en 1979.
  • Après le passage de l’ouragan Okeechobee en 1928 qui fit d’importants dégâts sur l’archipel, une politique de constructions d’importants bâtiments civils a été entreprise sur la commune entre 1930 et 1935 avec la construction d’une nouvelle mairie, d’un hôpital, et du palais de justice tous œuvres de l’architecte Ali Tur.
  • La sucrerie Tartampion.
  • La mer au rhum est un lieu commémoratif de l’abolition de l’esclavage.
Haut de page